FABRICATION D UNE SELLE SOLO POUR UNE CALIFORNIA 3 SOLO

fait par JEAN LAPORTE  

La sellerie de MOT 

 

 

Ayant vraiment marre de me retrouver baignant dans mon jean, le cul collé à la selle de ma chère MOT (cal.III 1988) lors de très grandes virées plein été , je décide d’affronter le PB et de réaliser une vraie selle, adaptée à ma personne, : allier le pratique et le confort maxi pour rider….

Pour se faire, je commence par réaliser une forme en plâtre (le noyau) sur laquelle je grave l’empreinte postérieure de MOI ! La suite consiste à peaufiner l’objet, le lustrer, parfaire la forme et la finition désirée, puis d’en tirer un moule dans lequel je vais pouvoir réaliser à l’aide de résine et tissus de verre MA SELLE.

 

Dans un deuxième temps, je réalise (toujours par prise d’empreinte, puis moulage) un couvercle en résine englobant la totalité du dessus de batterie et qui vient prendre appui sur les lèvres supérieures des deux caches latéraux..

 

 

Ce cache constitue la pièce maitresse du dispositif, car il vient se loger à l’avant dans les ergots de fixation de la selle d’origine, et à l’arrière, prenant appui sur les deux longerons du cadre supérieur, il est verrouillé par une barre d’acier plat venant se loger sous les ergots de fixation arrières de la selle d’origine et condamné par un cadenas de sécurité. L’avantage est qu’en quelques minutes, et si besoin s’en faisait sentir, je peux réinstaller la selle biplace de la cal.III.

Pour enlever tout l’ensemble, je déverrouille le cadenas, tire la barre de fermeture, et l’ensemble constitué de la selle et du cache batterie est enlevé.

Maintenant, il s’agit d’articuler l’ensemble : la chose sera réalisée sur l’avant par une charnière de portail en acier (magasin de bricolage), et sur l’arrière par l’installation de deux ressorts de selle solo HD.

 

 


L’ensemble du siège est recouvert de mousse avec insert de gel spécial aux points d’appui, autre couche de mousse, puis films étanches, puis cuir de FIRST quality, les coutures étant réalisées avec du fil à coudre les voiles…. Solide ! Bien évidemment, traitement du cuir au SAPO, et depuis, il a pris beaucoup d’eau, mais R.A.S. 

MA SELLE étant ainsi réalisée, je me dis qu’un petit pouf démontable pourrait peut-être servir de temps à autre….. Avec quelques mètres de fer plat et un reste de cuir, réalisation d’un ensemble « porte paquet/pouf démontable » de la même facture !

Le problème, c’est que maintenant, avec ce super confort, je n’arrête plus MOT que pour faire les pleins…. Et encore ! Avec regret !